07 69 53 98 23
Anxiété, angoisse et panique

De la difficulté au problème

Anxiété, angoisse et panique

15/01/2020

Qui n’a jamais ressenti au cours de sa vie, cette gorge qui se serre et qui nous empêche de déglutir correctement ?Cette petite boule au ventre qui nous pèse  et nous crispe ? Ces poumons qui semblent se bloquer et nous empêchent de respirer normalement ?

Presque tout le monde oserais-je dire !!


Parfois on sait exactement pourquoi, on est en « désaccord »  avec l’une ou plusieurs personnes de notre entourage professionnel, familial ou encore amical.  Et pour de bonnes raisons, celles de ne  pas se fâcher, de ne pas prendre le risque de la perdre, de ne pas  la blesser, de ne pas la vexer  et peut être plus encore, de ne pas la décevoir….On décide de prendre sur soi… ou plutôt en soi !!

 Ainsi, d’un désaccord « externe » petit ou grand , fondé ou non, sincère ou non , basé sur notre vision des choses, de la situation vécue, de notre éducation et de nos valeurs,  on crée un désaccord  « interne » Et puis… ça passe !! on gère et même on digère !!  

La répétition de ces, plus ou moins grands, désaccords « externes » internalisés devient un mode de fonctionnement spontané , naturel : on se « tait », on  « ne sait pas dire non », on  « accepte », on « encaisse »…

Et notre merveilleux corps fait le reste !! il avale, il digère, il respire plus fort, il se crispe et se bloque, il met des maux sur les mots…

Et l’on devient, sans le vouloir, maître dans l’art de la simulation , un expert de l’étiquette :«  c’est comme ça chez nous, on ne dit rien », « je ne sais pas dire non », « je n’aime pas le conflit »,  « je suis un stressé »,  « je ne sais pas pourquoi je suis comme ça », «  j’ai toujours été comme ça… angoissé, anxieux, introverti etc » …  c’est souvent une difficulté mais …ainsi va la vie !!  

Parfois,  on ne sait pas d’où cela vient, « cela fait tellement longtemps que c’est comme ça ! ». Parfois on a subi  plus qu’un désaccord, c’est une véritable violence physique ou psychologique à notre encontre,  en tant que personne adulte mais aussi en tant qu’enfant…

 

Et tout comme le mode de fonctionnement développé lors des « désaccords externes », l’internalisation se réalise  aussi,  mais à la hauteur de la violence subit.

Là encore, notre corps joue son rôle à merveille, parvenant même parfois à enfouir « tout ça » au plus profond de ses entrailles …. Et ça marche !!! un temps…

Pourtant il essaie , il émet des signaux physiques pour tenter de nous faire comprendre qu’il n’y a une   une difficulté , et encore plus, un problème : le stresse augmente, le cœur s’emballe  régulièrement dans des situations ou des lieux différents, la boule au ventre grandit, la respiration se coupe, c’est l’angoisse qui monte, on se sent mal, on a peur, on panique car tout le corps réagit de manière excessive à tout moment et n’importe où sans que l’on comprenne pourquoi, sans que l’on ne parvienne à l’arrêter…  On tente de se calmer , de gérer mais on n’y parvient pas ou plus…

De l’anxiété on passe à l’angoisse  généralisée et jusqu’à la crise de panique. Angoisses que l’on va chercher à réduire de manière incessante et cela pendant des heures , jours , des mois et même des années. La machine s’emballe et quoi que l’on fasse, on ne parvient seulement qu’à réduire  temporairement les angoisses mais elles restent et demeurent là, encrées en nous !! Et toute notre vie tourne autour de leur gestion… autant dire que nous n’avons plus vraiment de vie sociale, professionnelle et même parfois familiale…

Naturellement, nous, seuls , savons si nous  sommes satisfaits de notre vie, et nous , encore ,sommes les seuls à  savoir si ce que nous vivons est une difficulté  ou un problème que nous parvenons  ou que nous ne parvenons plus à gérer pour maintenir un équilibre de vie satisfaisant !?!

Bien à vous.

 

 



Retour